AUTOPARTAGE

Une voiture reste garée 90 % du temps (si on roule 2h/jour), en attente d’être utilisée.

Pendant ce temps, d’autres personnes ont besoin d’une voiture, qui elle aussi se retrouvera garée juste après.

Sachez qu’un véhicule partagé effectue en moyenne 12 500 km/an ce qui est légèrement moins que la moyenne nationale qui elle de 13 000 km/an. On ne peut pas vraiment dire que l’autopartage réduit grandement la consommation de carburant, toutefois il diminue le nombre de voitures en circulation ce qui est plus écologique

Il serait beaucoup plus efficace d’utiliser moins de voitures et de les partager. Ça réduit les problèmes de parking, c’est économique et écologique. On pense souvent à la consommation des véhicules mais fabriquer une voiture est également énergivore et polluant !

Non seulement le modèle du « tout à la voiture » a de plus en plus de plomb dans l’aile, mais il est également suivi dans sa déchéance par l’idée que l’on doit posséder un véhicule à usage exclusif.

En 2021 posséder une voiture neuve coûtait en moyenne 959€/mois (D’après l’Etude Car Cost Index 2021 de LeasePlan)

Les avantages de la formule :

  • La souplesse. Une fois inscrit, on a un grand choix de véhicules, du plus simple au plus luxueux, surtout si on s’y prend bien à l’avance.
  • Le prix. Autour de 30€ / jour, on peut déjà louer une petite voiture.
  • Même en-dehors d’une agglomération, il est possible de trouve un véhicule à louer.

En résumé, l’autopartage permet de :

  • réduire son budget
  • Ne plus supporter les frais d’entretien et d’assurance (économie de 100-300 €/mois)
  • Protéger l’environnement chaque voiture d’autopartage remplace 9 voitures personnelles et libère 8 places de stationnement
  • S’ouvrir à d’autres solutions de mobilité : Les autopartageurs l’affirment, pratiquer l’autopartage c’est prendre l’habitude de penser différemment la mobilité. L’Ademe a publié des chiffres intéressants. Suite à leur passage à l’autopartage, les habitués marchent plus (30 %), font du vélo (29 %), utilisent le train (24 %) et les covoiturages (12 %). La révolution douce de l’autopartage est déjà là !
  • Garder sa liberté individuelle de mobilité
  • Réduire l’utilisation de la voiture: Après le passage à l’autopartage, les autopartageurs parcourent 41 % de kilomètres en moins en voiture.

 

Et pour les propriétaires

Si vous êtes propriétaire d’une voiture et vous vous dites : “pourquoi ne pas la mettre en auto-partage ?!”

Merci de venir au cocotiers, échanger sur les conditions avec l’équipe en charge du projet mobilité.